La Graphothérapie à Montpellier avec Graphidys

Cvie est partie à la découverte de la Graphothérapie par l’intermédiaire de Mme Cabane, membre du réseau Graphidys.

La Graphothérapie, kézako ?

Le Graphothérapeute exerce en cabinet privé, dans les milieux scolaires et/ou hospitaliers.

– Sa formation est issue des travaux du Dr J. de Ajuriaguerra (Neuropsychiatre et psychanalyste français), est complétée pour certains par des diplômes universitaires et/ou par le biais de la formation continue. Il a souvent une expérience psychopédagogique.
– Son approche : il revisite avec la personne les conditions optimales pour bien écrire : postures, instrument d’écriture, et l’aide à mieux se concentrer. Il dédramatise son problème d’écriture.
Il fait découvrir les formes des lettres sans parler d’écriture, par des exercices graphiques sur des formes proches de l’écriture.

 

Le bilan graphomoteur

– Ce bilan respecte l’unité de la personne et son désir de retrouver une écriture maîtrisée dans le but de lui proposer une aide personnalisée.

– Ce bilan sera différent selon qu’il s’adresse à un enfant, un adolescent ou un adulte.

En général il comporte : une anamnèse, une évaluation de la latéralité et des capacités psychomotrices, de l’organisation et de l’orientation spatiale.
Un examen de l’écriture, un test de vitesse, un examen de la tenue du stylo, du geste graphique et des postures. D’autres épreuves et tests étalonnés pour évaluer les praxies visuo spatiales , visuo constructives, les praxies gestuelles et la mobilité digitale, la coordination fine et la dextérité manuelle.

A l’issue de ce bilan, le graphothérapeute met en perspective les différentes approches et émet des hypothèses selon l’âge de la personne : retard graphique, dysgraphie, désorganisation de l’écriture due à une maladie ou au vieillissement.

Il peut déceler un problème passager ou durable qui ne relève pas de sa spécialité et orienter la personne vers un autre spécialiste pour des examens complémentaires.

 

Graphidys

10% des enfants et adolescents souffrent de dysgraphie.
Aucune étude n’a été faite pour les adultes, pourtant nombreux à souffrir de dysgraphie.

Graphidys regroupe des professionnels Rééducateurs de l’écriture qui s’engagent à :

Exercer en réseau avec des médecins généralistes, des pédiatres, des neuro pédiatres, des pédopsychiatres, des psychologues, des orthophonistes, des psychomotriciens, des orthoptistes, des ergothérapeutes et des enseignants, assister aux équipes éducatives au sein des écoles, aider au dépôt des dossiers d’ouverture de droits auprès des MDPH *, se donner les moyens d’offrir à leurs patients les meilleurs outils cliniques mis à leur disposition.

 

Partager cet article