féminin

Journée au féminin du 11 juillet 2016

Cvie c’est rendue à une « journée au féminin » avec les têtes de réseaux féminins et des créatrices d’entreprises.

2 axes de travail au programme: l’égalité femme-homme et l’axe intergénérationnel.

Axe 1 de la journée au féminin: égalité femme-homme

Lors d’un communiqué de presse du 6 juillet, le haut conseil pour l’égalité a fait part d’un projet de loi sur l’égalité et la citoyenneté.

39b79ccd-7f6a-4881-a408-a63947320e46

A noter que 32% des chefs d’entreprises sont des femmes sur la région (30% dans les autres) et que 3% du patrimoine mondiale appartient aux femmes (source: ONUà).

Axe 2 de la journée au féminin: la relation intergénérationnelle

Mme Blanc-Faugère, coach, formatrice, conférencière en relations humaines et spécialiste du marketing de soi, est intervenue pour nous donner cours sur les générations.

Voici un petit résumé de sa super formation sur l’axe intergénérationnel.

Il existe 5 générations répertoriées et 1 en devenir:

générations

  • Les générations silencieuses sont les générations avant 1945 et marquée par 3 grandes guerres: la guerre de Prusse, la 1ere Guerre Mondiale, la 2nde Guerre Mondiale. Ces générations ont subits des violences, des manques, des violations et des peurs dont principalement la peur du manque, la peur du regard de l’autre et la peur du jugement.
  • La génération des baby boomer entre 1940/45 et 1960/1965 est la génération qui a connu la libération. C’est eux qui ont fait Mai 68, qui ont permit le droit des enfants. C’est une génération qui a envie de changement et d’équité. Ces années sont marquées par la naissance d’une classe moyenne. Les peurs des générations silencieuses restent latentes sur cette génération mais sont transmises aux générations d’après.
  • La génération des X entre 1960/65 et 1980/85 est la génération dite des « névrosés ». Cette génération se reprend de plein fouet les peurs des générations silencieuses. La peur du manque, du jugement et surtout du regard de l’autre est bien présente. La vision est qu’il y a « 1 gagnant et des perdants ». Certains de ces « névrosés » ne supportent plus de vivre avec ces peurs et par là même c’est le boom de la psycho-sociologie et le début de la remise en question. C’est une génération qui pense sur du long terme et qui a 2 valeurs: 1/le travail et 2/la famille. Le terme « X » est en opposition avec le terme « Y », il fait référence aux casques des walkmans.
  • La génération des Y entre 1980/85 et 2000/05 est la génération qui a connu la technologie. Ce sont des personnes centrée sur les projets, qui ont une vision à court terme et qui sont dans la rapidité. Leur valeurs sont: 1/ le bien être et 2/ le réseau. Le terme « Y » provient des premiers cordons intra-auriculaires de walkmans et ipod.
  • La génération des Z entre 2000/05 et 2020/2025 est dite la « digital native » c’est à dire la première génération née avec le digital. Ce sont des enfants centrés sur l’immédiateté. On en sait encore peu sur le façon de procéder au travail car ceux ci commencent à peine à sortir des études.
  • La génération A’ (certains l’apelerait la génération K en référence à Katniss Everdeen dans Hunger Games) sera la génération post 2020/25.

 

Partager cet article