Salon du travail protégé et adapté

Cvie est au 1er salon du travail protégé et adapté.

 

Le travail protégé, kézako?

Certaines personnes handicapées ne peuvent pas travailler en milieu ordinaire. Dans ce cas, des ESAT (établissements et services d’aide par le travail) leur permettent d’exercer une activité professionnelle adaptée à leurs possibilités. L’orientation vers le milieu protégé est décidée par la CDAPH (commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées).

Les missions des ESAT vis-à-vis des personnes handicapées sont au nombre de trois :

  • proposer une activité à caractère professionnel
  • offrir un soutien médico-social et éducatif
  • favoriser un épanouissement personnel et une intégration sociale

Les Esat emploient des travailleurs handicapés, quelle que soit la nature de leur handicap, âgés d’au moins 20 ans avec une capacité de travail

  • inférieure à 1/3 de la capacité de travail d’un travailleur non handicapé

Ou

  • une capacité de travail supérieure ou égale à 1/3 mais qui nécessite un soutien médical, éducatif, social ou psychologique.

De ce fait, la majorité des Esat accueille des personnes handicapées mentales et, de plus en plus, des personnes présentant des troubles psychiques.

La plupart des Esat sont gérés par des associations et financés par l’État.

Bien que percevant une rémunération, un travailleur en Esat a un statut d’usager d’établissement médico-social et non de salarié au sens du Code du travail.

Il ne bénéficie pas d’un contrat de travail et ne peut donc pas être licencié.

Le travailleur handicapé bénéficie d’une rémunération garantie, versée par l’Esat, dont le montant est déterminé par référence au Smic.

L’Esat reçoit en contrepartie une « aide au poste » financée par l’État pour chaque personne handicapée accueillie.

Les ESAT proposent aux personnes handicapées des activités à caractère professionnel dans divers secteurs tels que l’industrie (montage-cablage, conditionnement…) et les services (blanchisserie, espaces verts, restauration…).
Comme les Entreprises adaptées, les ESAT proposent leurs services notamment aux employeurs assujettis à l’obligation d’emploi sous la forme de contrat de sous-traitance ou de mise à disposition de personnel.
Le détachement ou la mise à disposition
Pour permettre une évolution vers le milieu professionnel ordinaire, les travailleurs d’Esat peuvent être mis à disposition d’une entreprise ordinaire ou adaptée pour y exercer une activité à l’extérieur de l’établissement, auquel ils restent rattachés.

Les Esat hors les murs
Quelques « Esat hors les murs » existent en France.

Ces Esat sont des structures d’insertion qui accompagnent des travailleurs en entreprise ordinaire avec un suivi sur plusieurs années.

 

Le travail adapté, kézako?

Les Entreprises adaptées (anciennement dénommées ateliers protégés) sont des unités économiques qui offrent une activité professionnelle adaptée aux possibilités de travailleurs handicapés :

  • qui ne peuvent, temporairement ou durablement, s’insérer dans le milieu ordinaire
    mais qui possèdent une capacité de travail supérieure à celle des travailleurs d’ESAT.

Depuis 2005, les Entreprises adaptées relèvent du marché du travail et non plus du milieu protégé du travail. Elles peuvent être créées par les collectivités ou des organismes publics ou privés, notamment des sociétés commerciales. Elles peuvent également être annexées à un ESAT.

Cependant, si le statut de l’Entreprise adaptée relève du marché du travail, elle a néanmoins une vocation sociale spécifique.

L’entreprise adaptée fonctionne comme une entreprise en milieu ordinaire, dont la particularité est qu’au moins 80 % des effectifs de production se composent de personnes en situation de handicap. Les 20 % restants peuvent être consacrés au recrutement de salariés valides.

L’entreprise adaptée n’est pas une structure médico-sociale à la différence des établissements et service d’aide par le travail (Ésat).

L’Entreprise adaptée propose aux personnes handicapées de travailler dans des secteurs très divers tels que l’industrie (électronique, agro-alimentaire, imprimerie…) et les services (bureautique, espaces verts, restauration…).

Comme les ESAT, les Entreprises adaptées proposent leurs services notamment aux employeurs assujettis à l’obligation d’emploi sous la forme de contrat de sous-traitance ou de mise à disposition de personnel.

Partager cet article